Viza, 18 février 2014, Divan du Monde

18 Feb

Ayant reçu une invitation en tant qu’adhérente par radio metal, c’est sans attente particulière que je me suis rendue au divan du monde, ce mardi.

C’est avec surprise que je découvre une salle pleine à craquer, alors même que le premier groupe vient à peine de commencer.

The Distance
Groupe parisien crée en 2007, composé de quatre membres, qui enchaîne  titres Pop Rock aux influences américaines (Foo Figther, Queen of the Stone Age). Des titres, qui a mon goût auraient plus de saveur dans l’autoradio en roulant au hasard que sur scène. Le groupe passe de titre en titre, échangeant deux, trois mots avec le public. Une musique sympathique mais pas forcément efficace.

PUi
LA grosse révélation de cette soirée pour ma part.

Le groupe américain , nous emmène dès son entrée sur scène dans un univers mystique et dans une sorte de transe collective. Composé d’un batteur d’un guitariste/bassiste, d’un percussionniste (djembé) et de deux chanteurs dont l’un va jouer d’un tom basse sur l’intro, et saisir une guitare sur d’autre.

PUi2

Le groupe est en communion avec le public, utilisant l’énergie qu’on lui donne pour retourner le Divan du Monde. Le faisant chanter, danser,  … le concert étant autant sur scène que dans la salle.

Dans des costumes mixant punk et tradition Egyptienne, PUi enchaîne les morceaux de son album Neo Primal . Tous les morceaux sont efficaces, on est transporter en Orient, sur fond de musique Electro-Rock.

Une vidéo valant mieux qu’un long discours, je vous laisse apprécier :

Cerise sur le gâteau, leur reprise de Breathe de Prodigy qui nous a électrifié ! (à voir dans la seconde vidéo de leur show au Divan).

PUi1

Viza

Groupe américain formé en 2005, leur musique rock alternatif se compose de sonorité arabisante , arméniennes et autres pays de l’Europe Oriental. Ce sont en quelque sort les petits frères de Serj Tankian.

Sur scène ils sont 6 : chant, deux guitaristes, un bassiste, un batteur et un joueur de oud.

viza1

Le groupe partage une ambiance très familiale et crée une grande fête au sein de la salle. Les titres sont enjoués, les mélodies entraînantes et on se retrouve dans un grand carnaval coloré, teinté de sonorité de diverses origines.

Viza est comparable au travail de Serj

Tankian (en solo) mais apporte une touche plus tzigane, comme si le groupe avait composé sur les routes et n’était pas passé par la case studio.

Nous avons même eu droit à un bout de My Way de Sinatra par le Roadie.

viza2

 

Set-List :

Never Feel , Viktor’s Vanguard , My Mona Lisa , Vanished , Fork in the Road , Alabama Song (Whisky Bar) , (Kurt Weill cover) , Quicksand , The Girl That Doesn’t Exist , A Magic Ladder , Alley in Tijuana , Take Over the World , Brunette , Drum & Oud Improvisation , In Coins , Hourglass , Forward March , Trans-Siberian Standoff , Midnight Hour (Dingle Rock) , Breakout the Violins , The Uzbek Brothel

Sur le dernier titre, ce fût la valse des slams : le chanteur de Via ouvrant la danse en se lançant dans la foule puis s’ensuit ceux de PUi ainsi que certains membres du staff des groupes ou de la salle. Bref une soirée en communion totale entre les différents groupes et le public.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: