Archive | Salle RSS feed for this section

Zénith de Paris

29 Nov

Ce qu’on aime au Zénith c’est sa programmation ! Comme pour Bercy la salle peut se transformer au gré des différentes manifestations. La salle dont l’activité principale est bien sur les concerts, accueil aussi des humoristes (Jamel Debbouze y avait fait plusieurs date fin 2012), mais aussi du patinage puisque chaque année, le spectacle Dinsey sur Glace vient enchanter petits et grands.

Cette salle de  6 293 places, permet aux artistes de proposer des shows impressionants (on se rappelle de Motley Crüe en Juin 2012, avec leur batterie se déplaçant sur un cercle à 360°) tout en ayant des placements corrects dans pratiquement toute la salle.

 

Concernant l’aménagement de la salle plusieurs possibilité :

  • La salle propose des sièges en orchestre. Dans ce cas vous aurez la salle ouverte dans son intégralité. L’entrée pour l’orchestre se fait porte Z (en face des portiques).
  • Si la salle ne propose pas de sièges en orchestre mais des places debout en fosse, la salle peut avoir deux configurations :
    • soit la salle est ouverte entièrement et l’entrée pour la fosse se fait porte Z  (en face des portiques);
    • soit les gradins ne sont pas tous ouvert (et dans ce cas un rideau sépare la moitié des gradins, la partie haute sur le plan n’est pas disponible) et dans ce cas les gradins sont ravancés par rapport à la scène et l’entrée de la fosse se fait  porte O et E .

Niveau placement, comme d’habitude je vous conseille d’être contre la barrière. Par contre, comme elle dispose d’une petite marche, si vous n’êtes pas au premier ou deuxième rang (si tenter qu’on puisse être en rang dans une fosse), vous trouverez les autres étrangement plus grand que vous. 

Si vous optez pour les gradins, essayez de vous renseigner pour savoir si la salle est ouverte entièrement ou partiellement. Lors de son ouverture compléte, les places en gradins porte J, F , P et T sont à déconseiller, car vous serez parallèle à la scène avec une vue splendide sur les coulisses.

Dans la configuration plus petite les places porte P, Q, F et G sont tout à fait correctes vu elles sont proches de la scène sans pour autant être parallèle.

Enfin sachez que la plus part des places vendues pour le Zenith de Paris proposes un placement assis-debout, c’est-à-dire que vous pourrez au choix allez gambader sauvagement dans la fosse ou bien vous asseoir tranquillement sur la première partie des gradins (voir la totalité si c’est le seul mode de placement proposé).

Edit mai 2014 : Depuis quelques mois, le Zenith (comme d’autres salles parisiennes) s’est doté d’un système de consigne pour les gobelets. Ainsi quand vous allez commander au bar, vous payez 1€ de plus (bière à 7 €). Si vous ramenez votre gobelet dans une machine qui le récupère votre Euro vous est rendu.

Advertisements

Bercy, Paris

22 Oct

Bercy c’est ma salle préférée !

La première fois que j’y suis rentrée c’était pour Green Day pour la tournée de 21st Century Breakdown. J’étais en fosse, et lorsque je suis arrivée la première partie avait déjà commencée. Je suis passée sous les gradins et en avançant je me demandais de quel côté était la scène.

Une fois dans la fosse, j’ai eu cette sensation d’être qu’un insecte, si petite dans l’immensité de l’arène. Les gradins en forme de U vous encerclent, et les Ola précédant la montée sur scène des artistes sont quelques chose de magique quand vous êtes au milieu de la foule.

De plus, Bercy a de très bon goût pour la programmation musicale avant que les lumières s’éteignent. S’est ainsi que l’on a tous chanté Doctor Doctor (pleaaaasse !!!) de UFO lors du concert d’Iron Maiden .

Les plus de Bercy, outre l’ambiance qu’elle procure, c’est sa modularité !

A Bercy on peut TOUT faire. Depuis la scène avec un podium au milieu de la foule, à une carrière d’équitation, ou bien encore une patinoire , mais aussi un terrain de basket ou une piste de cirque, on y fait TOUT!

Les points négatifs : se retrouver en gradin à Bercy c’est dire bonjour aux grands écrans … Si vous prenez des places en gradins de côté et bien vous êtes tordus toute la soirée, et en face vous êtes trop loin. De plus l’espace entre les sièges est ridicule et gare au vertige !

En conclusion, une salle qui se prête à tout et où il vaut mieux être en fosse qu’en gradin, mais qui offre malgré tout des spectacles de qualités et une ambiance exclusive avec ses 20 000 spectateurs.

La Comédie Italienne, Paris

8 Jun

La Comédie Italienne de Paris est une salle de théâtre exclusivement dédiée au théâtre de la Renaissance Italienne.

De l’extérieur, ce petit théâtre de la rue de la Gaîté, est impossible à manquer : ses murs sont décorés de triangle de mosaïques multicolores reproduisant le costume d’Arlequin. A l’intérieur, le cadre du théâtre est celui d’une petite salle, dont l’antichambre est remplie de masques issus de la Comedia Dell’Arte. Il y en a partout, du sol au plafond, des masques mais aussi des chapeaux (comme celui du Docteur). L’intérieur de la salle peut contenir environ soixante personnes et ce soir là, nous étions une trentaine. Les peintures des murs de la salle représentent des personnages de la Comedia Dell’Arte (Arlequin, Pantalon, etc …) mais aussi des masques. Le plafond est peint lui aussi, afin de créer l’illusion d’un plafond à caissons. Tout comme la partie au dessus du rideau qui est peinte de façon à faire croire à du marbre vert.
Le théâtre en lui même est une représentation de la Comedia Dell’Arte. Ainsi nous avons nous même l’impression d’être dans l’Italie du XVIIeme siècle lorsque nous rentrons dans ce théâtre.

En ce qui concerne la scène, elle est de très petite dimension, et notamment en hauteur sous plafond. Elle doit faire 2m30 maximum. De ce fait, on a l’impression que les acteurs sont écrasés par le théâtre.
De plus, il y a un poteau pratiquement au centre de la scène, permettant de soutenir la structure, il est donc au début difficile de se représenter l’espace scénique, mais au fur et à mesure, ce poteau est utilisé comme élément du décor (les personnages se cachent derrière, ou bien il délimite une partie de scène).
Enfin, il n’y a que deux coulisses, l’une en fond de scène où il n’y a qu’une personne qui peut y rentrer (en l’occurrence, on laisse la place à l’acteur qui doit changer de costume), et l’autre sur le côté droit de la scène, où une porte permettant de rejoindre le couloir par lequel les spectateurs entrent, est présente. Du coup, les acteurs qui ne jouent pas, sont assis en fond de scène sur des chaises ou sur des objets de décors tels que les malles. Cela aussi est un frein, au début de la pièce, à rentrer dans la narration, mais au finale on s’y fait assez rapidement.

Voir une pièce tout droit sortie du XVIIéme siècle italien, dans une salle respectant les codes scéniques de l’époque est une chose à faire au moins une fois dans sa vie, dépaysement garanti !

%d bloggers like this: