Tag Archives: zenith

Korn, 5 Mai 2014, Zenith de Paris

5 May

Un an après leur dernier passage en France (Hellfest), deux ans après leur dernier Bataclan et sept ans après leur dernier Zenith, le groupe Californien Korn était de retour à Paris pour un concert attendu de pied ferme.

Dans un Zenith en petite configuration, la salle était convenablement remplie et on sentait l’excitation des fidèles montée au fur et à mesure de la soirée.

La première partie fût assurée par Hacktivist.

Hacktivist

Hacktivist est un groupe de metal/rap anglais formé en 2011. Ce quintet propose à l’instar de RATM un mélange de chant rap et de basse assourdissante (ça sera d’ailleurs le point noir de la soirée) qui pourrait être efficace si le côté métal dominait. Les crew, c’est pas ce qui fait fureur chez les métaleux.

Un bon moment tout de même lors de la reprise de Niggas in Paris de Jay-z et Kanye West.

thumbs_hacktivist_2014_05_05_01

Galerie de Photos Radio Metal

Korn

Petite pause pour récupérer nos tympans, qui malgré les bouchons ont pris cher (premier rang, sous les amplis, tu sens même tes dents qui vibrent), tandis que le staff de Korn s’active. Un rideau noir est dressé devant la scène (dommage étant un peu de côté et tout devant, on voyait tout). L’impressionnante batterie, qui ressemble plus à une araignée sur le dos qu’à un instrument, est déballée. Le micro aux courbes d’alien féminine de Jonathan Davis est mis en place.

bat

thumbs_korn_2014_05_05_26

On teste guitare, basse, batterie (juste le temps de renfiler nos bouchons). Ray Luzier passe dans les coulisses et en profite pour nous faire un coucou avant de disparaître en fond de scène. La lumière s’éteint. La foule crie. Les premières notes de Falling Away From Me retentissent. Le rideau tombe. Korn prend possession de la scène.

[Parenthèse Gala on] Jonathan a définitivement un look over-class. Petite chemise noire légèrement ouverte sur un décolleté velu et tatoué, petit jean tout propret, le tout avec cette chevelure où des relents d’une ancienne vie de dreadeux tentent de recréer leur territoire. [Parenthèse Gala off]

thumbs_korn_2014_05_05_05

Le groupe est visiblement très heureux d’être ici, sautant, courant de long en large de la scène, se faisant des blagues entre eux, etc … . Munky, Fieldy et Head s’en sont donné à cœur joie. Bref une ambiance familiale.

La Set-List enchaîne les gros classiques, glissant quelques titres du dernier album The Paradigm Shift :  Love and Meth,  Spike In My Veins et Never Never du dernier album. Comme à son habitude Jonathan nous gratifie d’une session de Cornemuse sur Shoot and Ladders.

Côté mise en scène des écrans télé parodie sites internet et émissions populaires, on retrouve l’âme du très bon Twisted Transistor, manquant à l’appel.

thumbs_korn_2014_05_05_03

Set-List :

Falling Away From Me, Twist, Got the Life, Love and Meth ,

Narcissistic Cannibal, Dead Bodies Everywhere, Spike in My Veins,

Get Up, Did My Time, Shoots and Ladders /Somebody Someone ,

Coming Undone, Here to Stay , Never Never, Freak on a Leash,

Clown, Divine, Blind

Galerie de photos Radio Metal

Un groupe de notre génération, qu’on aime voir et revoir surtout en si grande forme !

Advertisements

Motorhead annule sa tournée

25 Jan

Alors que l’on se préparait à voir, enfin, Motörhead sur scène le 22 février prochain, un mail nous a prévenu vendredi de l’annulation de la tournée.

Déjà en Novembre dernier, la tournée initialement prévue avait du être reportée à cause des problèmes de santé de Lemmy Kilmister. Dans un communiqué de presse, le groupe annonce que les médecins ont déconseillé à Lemmy de reprendre la route de suite. De ce fait, toute la tournée européenne a été annulée.

Gérard Drouot, organisateur du concert, précise que la présence du groupe à Musilac le 11 juillet et à la Foire au Vin de Colmar le 10 août sont toujours maintenus.

Pour les billets, achetés chez France Billet (Fnac, Carrefour, …) vous avez jusqu’au 28/02/2014 pour vous faire rembourser.

moto

Avenged Sevenfold, 20 novembre 2013, Zénith de Paris

20 Nov

Le groupe très attendu sur cette tournée n’a pas déçu son audience. Dans une ambiance surchauffée dont les deux premières parties : Avatar et Five Finger Death Punch ne sont pas innocentes; le groupe a prouvé que malgré un nouvel album un peu en dessous du puissant “Nightmare” , ils étaient toujours là, plus en forme que jamais , près à mettre le feu au Zénith.

La soirée commence par un groupe suédois : Avatar , qui nous présente leur foire des ténèbres. Le chanteur en maître de cérémonie passe d’une voix gutturale à un chant posé et mélodique. Le groupe oscille entre gros riff bien lourd et ballade, et nous dépeint un univers né dans des flammes avec une touche de poésie comme peuvent l’être les “monstres” de Freak.

Une vraie découverte comme on les aime !

On continu avec Five Finger Death Punch, des Californiens venus présenter leurs hits. Rien de bien nouveau en terme mélodique et de chant, mais c’est bien fait, du heavy comme on l’aime, et avec un groupe plein d’énergie il n’en faut pas plus pour mettre tout le monde d’accord. On apprécie que Far From Home ai été faite A Cappella, le public reprenant le titre en choeur.

22 H arrive, la lumière s’éteint et la folie commence. Le rideau imprimé de la célèbre tête de mort, s’écarte découvrant la scène dont le fond abrite la DeathBat version XXL. Le show s’ouvre avec l’entrée de Synyster Gates et les premières notes de Shepherd of Fire retentissent. Le public ne répond plus de lui, moi la première. Alternant entre nouveau et anciens albums le groupe a su garder le public en haleine. La chanson Welcome to the Familly, a été joué en l’honneur du nouveau batteur, Arin Ilejay, déjà adopté par le public. Tandis que Fiction a été joué en l’honneur de The Rev, le public scandant son nom à la fin de la chanson. Lorsque les premières notes de Buried Alive ont retenti, je suis personnellement partie dans une quatrième dimension. Le titre déjà parfait en lui même a vraiment pris toute sa dimension et sa force en live. Entre efficacité musicale et  folie collective, le groupe nous a transporté a des kilomètres sous le Zenith. Enfin cerise sur le gâteau on a eu droit a une session de solo de Synyster Gates tout simplement parfaits. Pour la première fois, j’ai eu les larmes aux yeux pendant les solos.

Un concert grandiose, où le groupe a d’ores et déjà annoncé sa venue au Hellfest 2014 ainsi que d’en d’autres fesitvals européens comme le Download.

See you this Summer !

Set List :
Shepherd of Fire, Critical Acclaim,Welcome to the Family, Hail to the King,
Doing Time, Buried Alive, Fiction,Nightmare,This Means War, Afterlife,
Guitar Solo / Band Jam, Requiem, Bat Country, Chapter Four,  Unholy Confessions
%d bloggers like this: